Soulful Yin Yoga challenge

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, peut-être as-tu remarqué que j’ai récemment participé à un voyage intérieur de 12 jours organisé par ma professeure de Yin Yoga, Annie Au.

Je te propose donc un retour rassemblant les différentes réflexions que j’ai pu partager durant ce challenge.

J’aime beaucoup le Yin Yoga car au delà de l’aspect physique, cette pratique adresse également les aspects spirituels et émotionnels. C’est une pratique puissante qui laisse de la place à la réflexion, qui nous permet de mieux nous connaitre, de guérir des blessures du passé et ainsi de s’élever et grandir encore plus forts.

Tu peux aller directement aux réflexions qui t’intéressent en cliquant sur les liens ci-dessous.

Photo de couverture de Thirdman provenant de Pexels

Piste 1

La peur

Souvent on associe la peur à un danger, à quelque chose de négatif. Mais la peur est simplement un signal, un signal primaire qui a pour but de nous protéger. Parfois dans nos sociétés modernes ce signal que l’on interprète comme un danger, c’est une peur de l’échec, une peur du succès, une peur du jugement ou du ridicule.

Comme dit toujours Annie profites de l’instant, tu es exactement où tu dois être. Tu n’as nulle part où aller, personne à incarner et rien à faire. La vie ne se résume pas à éviter nos peurs, pour aller de l’avant et atteindre nos objectifs nous pouvons les apprivoiser, leur faire face, apprendre à travailler avec elles et non contre elles. Certes c’est effrayant, on se sent très vulnérable mais les sentiments que l’on peut ressentir après avoir surmonté ces peurs sont incomparables. En surmontant mes peurs je me sens plus forte, alignée, indépendante. La peur du jugement est quelque chose que je travaille quotidiennement. J’apprends à accepter que les choses sont mieux faites que parfaites, à lâcher prise sur les détails et à me lancer même si je ne suis pas en contrôle total de la situation.

Je lis actuellement Fierce Medicine, livre dans lequel Ana Forrest nous invite à prendre la décision de pister nos peurs, à passer de proie à prédateur. En devenant chasseur, on crée de nouvelles opportunités. Dès lors que l’on choisi le chemin du courage, on peut abandonner nos vieilles histoires qui nous enchainent à notre passé pour nous diriger vers l’inconnu: le territoire passionnant et inexploré de notre avenir.

Pose associée

La pose associée à cette réflection est le demi-papillon qui vient cibler les méridiens des reins et de la vessie qui résonnent tous deux avec les peurs irrationnelles. En venant cibler certains méridiens lors de la pratique, on vient les stimuler et donc les ramener à l’équilibre.

Piste 2

Tu n’es pas ton passé

Souvent on laisse le passé définir qui nous sommes.

Nos actions passées peuvent créer des blocages et nous empêcher d’avancer. Cependant, ni le passé ni le futur ne définissent qui nous sommes. D’où l’importance d’amener notre conscience dans le moment présent.

L’esprit humain n’est pas capable d’imaginer quelque chose qui ne lui est jamais arrivé. Nous avons donc tendance à nous identifier à nos actions passées et le futur nous fait peur. Même si nos actions passées nous ont permis de nous construire et que cela fait partie de notre histoire, cela ne définit pas qui nous sommes.

Cela m’a ramenée à la question Qui suis-je? Je me pose régulièrement cette question depuis que j’ai lu l’Âme délivrée de Michael A. Singer, livre dans lequel il nous invite à se poser régulièrement la question afin d’atteindre la liberté intérieure. Je n’y suis pas encore mais j’y travaille.

Qui vois quand je vois? Qui entends quand j’entends? Qui sais quand je sais? Qui suis-je?

L’âme délivrée

En y réfléchissant bien, c’est notre propre perception qui crée notre réalité. Et en changeant notre perception, on peut littéralement changer notre chemin futur. Voici deux choses que tu peux mettre en place dès à présent pour changer ta perception:

  1. Pratiquer l’acceptation en accueillant ton passé pour ce qu’il est. Sans ces évènements heureux ou malheureux, tu ne serai pas ce que tu es aujourd’hui mais ce ne sont pas eux qui te définissent.
  2. Respirer profondément chaque matin et choisir de cheminer courageusement vers l’inconnu. L’inconnu est un lieu neutre, c’est la manière dont tu l’abordes qui va déterminer sa nature. Fais donc le choix de l’aborder face courage et bienveillance afin de créer un futur à ton image.

Pose associée

Le sphinx résonne avec le méridien de l’estomac en médecine traditionnelle chinoise.

En stimulant ce méridien on cherche à retrouver l’équilibre et à éliminer les inquiétudes. Ceci nous permet de nous ramener à ici et maintenant.

Piste 3

Bonheur

C’est quoi pour toi le bonheur?

Est ce que tu l’associes à quelque chose que tu peux quantifier? Ton statut social? Tes possessions matérielles ? Le nombre de relations que tu entretiens? Les lieux que tu as visités?

Lorsqu’on y réfléchit on se rend compte que l’on ne peut pas quantifier le bonheur, c’est quelque chose qui n’est pas tangible. Pourtant le bonheur émerge naturellement lorsque l’on se sent aligné.e. Quand notre coeur et notre esprit sont stables tout semble plus facile, comme l’eau qui coule dans la rivière.

Souvent on se sent malheureux.se lorsque l’on ne se sent pas à sa place, lorsqu’on voudrait être n’importe où sauf ici et maintenant… Et pourtant tu es exactement où tu dois être.

Le bonheur est toujours ici et maintenant.

Les antisèches du bonheur – Jonathan Lehman

Pose associée

Cette posture de l’aile cassée permet d’ouvrir la poitrine et les bras et résonne avec le méridien du péricarde (coeur).

En médecine traditionnelle chinoise ce méridien est défini comme siège de notre bonheur et de notre âme.

Piste 4

Donnes toi de l’importance

As-tu remarqué que souvent on se retrouve avec les deux aspects d’une même situation? D’un côté on pursuit ce qu’on aime et d’un autre côté on se sent frustré·e.

Tout est toujours une questions d’équilibre et généralement la pire critique c’est nous même. Oui cette petite voix intérieure pas toujours très bienveillante. Alors que lorsqu’on se place d’un point de vue externe on est souvent plus indulgent·e vis à vis de la situation.

Et si tu devenais ton·a meilleur·e ami·e et que tu te traitais avec compassion et bienveillance?

Et si au lieu de te dire … je ne suis pas assez bon·ne, je n’ai rien accompli jusqu’à présent, je ne suis pas à la hauteur …

Tu te disais… j’honore qui je suis et tout ce que j’ai réalisé.

Nous sommes notre pire critique et nous oublions souvent de nous accorder du crédit pour les choses que nous réalisons. Fais un petit saut en arrière et regardes où tu étais il y a 1 semaine, 1 mois, 1 ans, 1 année et plus, quel voyage tu as accompli! Lorsque tu oublies le chemin parcouru penses aux choses pour lesquelles tu es reconnaissant·e.

C’est facile de se laisser happer par le tourbillon de la vie et de ne pas se rendre compte des progrès, des petits pas que l’on réalise chaque jour. On a l’impression de stagner mais en continuant à injecter des efforts constants on se rend compte qu’on est bien meilleur·e que ce que l’on pense.

Penses à trois choses (ou plus) pour lesquelles tu es reconnaissant·e aujourd’hui et notes les mentalement ou sur un carnet.

Pose associée

Dans cette posture de la libellule on cherche des sensations physiques au niveau de l’intérieur des cuisses et du bas du dos.

Cette posture résonne avec différents méridiens et en particulier avec le méridien du foie qui vibre avec la colère et la frustration. Lorsque ce méridien est à l’équilibre il vient vibrer avec la passion et la détermination.

J’aime beaucoup cette pose car elle me permet de jouer avec cette limite physique et psychique. Cette sensation de m’abandonner dans la pose, de laisser mon corps fondre et de le faire plus qu’un avec le sol.

Piste 5

Ta banque émotionnelle

Qu’est ce que c’est que cette histoire de banque émotionnelle?

La banque émotionnelle c’est un capital énergique que tu crées avec les personnes qui comptent pour toi. Pour chaque relation tu as un capital énergétique différent. Lorsque tu es présent·e dans la vie des personnes de ton cercle de manière positive, pour des petites ou des grandes choses, tu ajoutes de l’énergie positive à la relation. Lorsqu’au contraire tu n’es pas présent·e et que tu te défiles, tu soustrais de l’énergie positive à la relation.

Ajouter de l’énergie positive à une relation, ça peut simplement être de poser la question « comment ça va » et d’écouter la sincèrement la réponse avec bienveillance et sans jugement. Ça peut aussi être de chercher à comprendre les choses au lieu de vouloir toujours avoir raison. Ou bien de simplement répondre à un message «  je suis occupé, je reviens vers toi tout à l’heure » (et évidemment de répondre plus tard 😋 sinon ça ne compte pas).

Nous sommes des êtres sociaux qui grandissent au contact des autres. C’est pour cette raison qu’il est important d’être bien entouré. Dans cette société hyperconnectée, on oublie souvent les fondamentaux. Mais il n’est jamais trop tard pour investir dans cette banque émotionnelle, alors commences dès maintenant!

Pose associée

Lee dragon

Autant le nom de la pose est cool, autant la pose en elle-même est challengeante! Si tu es plutôt familier·e avec le Yoga Yang, cette pose rappelle Anjaneyasana, la fente basse.

On vient y chercher des sensations au niveau des fléchisseurs de hanches et du psoas et avec le buste levé on ajoute une extension de la colonne vertébrale. Cette pose résonne avec le méridien de l’estomac qui joue sur notre confiance et notre foi.

D’ailleurs quand on est inquiet·e c’est souvent notre estomac qui fait des siennes, n’est-ce pas?

Piste 6

Le jeu toxique de la comparaison

Est-ce que toi aussi tu as tendance à te comparer aux autres et à te sentir super mal après ça?

Beaucoup d’entre nous s’infligent ce jeu de la comparaison. Les réseaux sociaux nous y incitent en nous présentant des choses, des corps, des vies des voyages, plus beaux, plus intenses, plus parfaits, plus .. que nous.

Evidemment ça nous arrive à tous·tes, c’est okay et c’est normal mais la prochaine fois que tu t’en rends compte prends une pause pour noter ce comportement. C’est la première étape pour t’accepter tel·lle que tu es.

Dans le daoïsme, le Yin et le Yang, le bon et le mauvais, le plaisir et la douleur, existent lorsque l’on s’éloigne du chemin (le Dao). Notre esprit s’accroche à notre perception des choses alors qu’en réalité ce que nous percevons comme bon ou mauvais ne sont que deux événements naturels qui se déroulent dans la vie. Ce qui est mauvais pour moi peut être bon pour quelqu’un d’autre, et vice versa.

Laisses tomber ce jeu de la comparaison, tu es exactement où tu dois être. Prends un moment pour apprécier ce que tu as et où tu es. Acceptes les bonnes et les mauvaises choses, les succès et les échecs, reconnais-toi pour qui tu es, avec ton corps, tes formes, ta taille, ta flexibilité, ta sensibilité, toutes les choses qui font que tu es toi.

Notre vie n’est pas tant déterminée par ce qu’elle amène sur notre chemin que par l’attitude qu’on a vis a vis de la vie. Elle n’est pas tant déterminée par ce qui nous arrive que par la façon dont notre esprit analyse ce qui se passe. 

Annie Au

Pose associée

Lacet de chaussure.

Dans cette pose on vient chercher principalement des sensations dans les fessiers, le bas du dos et le piriforme (ce muscle en profondeur de la fesse dont tu ne connaissais pas l’existence jusqu’au jour ou tu as décidé de l’étirer…😥)

Piste 7

Le toi plus jeune

Dernièrement je discutais avec une amie et nous parlions de nos études et des expériences que nous avons vécues quand nous étions plus jeunes. Nous nous sommes rendus compte que nous n’avons pas simplement vieillit mais plutôt que nous avons acquis davantage de sagesse.

Lorsqu’on s’adresse à ce “moi sage” on se rend compte que beaucoup de réponses sont déjà en nous et qu’il suffit d’aller l’interroger pour y voir un peu plus clair.

Parfois ce moi plus sage peut nous aider à résoudre des choses du passé auxquelles on s’accroche et qu’on n’a toujours pas laissé partir.

Et toi qu’est ce que tu lui dirai à ton toi du passé?

Moi, je lui dirai simplement de faire confiance au processus. Chaque étape te rend plus sage et te guide sur le chemin de ta grande vision.

Pose associée

Invitation à l’introspection et à travers le cygne dormant.

Dans cette posture on vient activer le méridien de la vésicule biliaire qui résonne avec notre sens de l’engagement et de nos responsabilités envers la vie.

Cette posture peut être challengeant car elle vient cibler nos hanches qui sont souvent raides.

Cette posture du cygne dormant nous invite à doucement permettre au corps et à l’esprit de laisser partir. En s’abandonnant dans la pose on peut revenir à un moment dans lequel on s’est senti vulnérable et utiliser son “moi sage” pour se rassurer, se donner un conseil.

Piste 8

Connais ta valeur

Est-ce que que tu sais ce que tu vaux? Ce que tu vaux vraiment. Pas ton aspect physique, ni les choses que tu as accomplies.

Chaque chose dans la vie a la valeur que tu lui donnes, c’est toi qui détermine la valeur que tu apportes aux choses et à toi même.

Tout comme le Yin et le Yang les choses ne sont pas intrinsèquement élevées ou basses, belles ou moches, futiles ou utiles. Leur valeur dépend de nombreux paramètres et surtout de ce que, toi, tu es prêt·e à définir comme valeur. Annie dit souvent que « nothing we do or own is mundane » , rien que nous fassions ou possédons n’est sans intérêt.

Imagines lorsque tu rentres à la maison après ton cours de sport et que tes enfants t’attendent devant la porte, tu peux les saluer rapidement et aller vite à la douche pour pouvoir aller préparer le souper. Ou tu peux aussi prendre un moment avec eux pour les interroger sur leur journée, apprécier ce moment de complicité, apprendre d’eux, nourrir cette relation et continuer ta soirée avec sérénité.

C’est la même chose dans la relation avec toi même. La manière dont tu te perçois vient de l’intérieur et dépend de la valeur que tu t’accordes à toi même.

Et si tu t’accordais un peu plus d’importance?

Pose associée

Demi-selle

Piste 9

La positivité est surévaluée

Good vibes only

Si tu fais partie de la communauté du Yoga tu es probablement tombé·e sur cette phrase au moins une fois. C’est un concept qui réapparait souvent et qui pourtant peut sembler un peu exagéré. C’est okay de ressentir des émotions non?

Pourtant est-ce que tu réponds honnêtement lorsqu’on te pose la question comment ça va?

Dans notre société où il est important de faire bonne figure et de suivre la majorité pour être accepté, souvent on met de côté nos émotions. Cependant nous sommes tous·tes humains et nous devons tous·tes faire face à des émotions qui ne sont pas toujours jojo. En prenant un peu de distance et en observant lorsque des émotions difficiles surgissent, nous pouvons créer un espace sécuritaire dans lequel les émotions peuvent s’exprimer. Une fois qu’elles sont identifiés et observées sans jugement il est plus facile de les laisser partir.

The opposite of positivity isn’t negativity, it’s acceptance.

L’opposé de la positivité ce n’est pas la négativité, c’est l’acceptation.

Annie Au

C’est okay de ressentir ce que l’on ressens et c’est okay de ne pas être okay. Accepter et vivre le moment présent c’est aussi accepter et vivre les émotions comme elles viennent.

Je t’invite à prendre une feuille de papier et ton stylo fétiche et à t’essayer à l’écriture automatique. Notes simplement sur cette feuille ce que tu ressens là, maintenant. Que ce soit de la joie, de la tristesse, de l’amour, laisses le stylo glisser sur le papier et note librement tes émotions.

Pose associée

Chenille

Piste 10

Arrêtes de penser que tu dois te trouver

Lorsqu’on se sent malheureux.se on a tendance à se projeter et à se dire, lorsque je serai ici je serai heureux·se, ou lorsque je possèderai ceci je serai heureux·se ou encore lorsque je serai dans cette relation je serai heureux·se.

En essayant de « se trouver » on risque de se confronter au fait que nous sommes des êtres en constante évolution et que par conséquent il est impossible d’atteindre notre potentiel complet à l’instant t. En tant qu’être humains on ne cesse de s’étonner soi-même des choses que l’on est capable de réaliser, de nos performances, de notre créativité, de nos compétences.

Pour paraphraser Jon Kabat-Zinn, l’auteur de Wherever You Go, There You Are: Mindfulness Meditation in Everyday Life, les choses peuvent au final être très simples, ce qui t’es arrivé, c’est ce qui t’es arrivé, où tu vas, c’est où tu vas et ce que tu penses c’est ce qui se passe dans ton esprit. La question c’est de savoir comment tu vas gérer cela. Ce qu’il résume par «Now what? »

Et si le bonheur était simplement un produit dérivé d’un équilibre? Et si en créant un équilibre dans notre vie, le bonheur apparaissait?

Cet équilibre peut venir de plein de manières différentes, peut-être à travers des activités artistiques telles que le chant, la danse ou la musique, peut-être à travers une connexion avec la nature ou avec le monde animal. Peu importe la manière que tu utilises pour atteindre cet équilibre, tant qu’elle te correspond, c’est que c’est la bonne.

Pose associée

Bananasana

Piste 11

La vie ne devient pas plus facile, tu deviens plus intelligent

Est-ce que tu as déjà remarqué que la vie ne devient pas plus facile mais qu’on arrive mieux à la gérer avec le temps? Que c’est plus facile de gérer les obstacles lorsqu’on vieillit?

Souvent lorsqu’on avance sur le chemin de la vie, on apprend à mieux se comprendre, à naviguer à travers les obstacles de manière plus fluide et à construire une résilience émotionnelle. Quelque chose qui nous aurait paru insurmontable lorsqu’on était ado devient accessible une fois adulte.

Plus on entretient cette résilience émotionnelle, plus il sera facile de naviguer à travers l’incertitude et les obstacles ou les séries d’obstacles de la vie.

Bien qu’elle soit constamment mise à rude épreuve, particulièrement en ce moment, en cultivant cette résilience émotionnelle on devient plus fort·e, plus coriace, plus ancré·e et mieux préparé·e à faire face.

Je suis tombée deux fois sur cette citation cette semaine (mais est-ce vraiment un hasard? 😋)

Treat everyone you meet like God in drag

Ram Das

Les opportunités se présentent à nous souvent quand on se s’y attend pas, en les accueillant on vient laisser de l’espace pour grandir et apprendre.

D’ailleurs l’un de mes mantra pour cette année est : « Je suis ouverte aux opportunités qui s’offrent à moi. Je les accueille avec bienveillance, je fais confiance au processus. »

Et toi c’est quoi ton mantra du moment?

Pose associée

La biche.

En médecine traditionnelle chinoise, cette posture vient activer les méridiens du foie et de la vésicule biliaire, là où se situe notre détermination colérique.

Piste 12

Ta journée en boucle

Si tu devais répéter aujourd’hui pour le reste de ta vie, est-ce que tu ferais les mêmes choses?

Nos croyances créent des émotions → Nos émotions initient nos pensées → Nos pensées influencent nos actions → Nos actions deviennent avec le temps notre destinée 

Annie Au

Si on remonte la chaîne, on se rend compte qu’en travaillant sur nos croyances on peut façonner notre destinée.

Lorsque tu crois que tu n’es pas à ta place, tu ne te sens en confiance. Tu dégages un sentiment d’insécurité et tu peux penser que les personnes autour de toi te considèrent comme incompétent·e. De ce fait tu n’oses pas exposer tes idées et tu te sens frustré·e. 

Ça te parle?

Des croyances nous en avons tous·tes, que l’on le veille ou non et qu’on n’en soit conscient·e ou non. Ces croyances se sont immiscée petit à petit en nous de part nos éducation, la société dans laquelle on évolue ou dans laquelle on a évolué, les personnes avec lesquelles on a sociabilisé ou on sociabilise. Bref notre environnement. 

En travaillant sur nos croyances, en les identifiants et en les réprogrammant on peut espérer un résultat différent.

Travailler sur les croyances prend du temps et demande de la compassion envers soi-même, j’ai de la chance d’avoir une merveilleuse coach qui s’appelle Manon et qui m’accompagne dans cette démarche et pour plein d’autres choses d’ailleurs. Si tu es intéressé·e par les formations en ligne qu’elle propose écris-moi et je pourrais te faire bénéficier d’un code promo!

Pose associée

Posture assise de méditation

Posture idéale pour l’introspection, en allongeant la colonne on permet à l’énergie de circuler plus librement de long de la colonne vertébrale.

Tips confort:

  • si tes hanches ne sont pas très mobiles mets un coussin sous les fesses (avoir les hanches plus hautes que les genoux permet de libérer le sacrum et d’éviter d’arrondir le bas du dos)
  • pour le dos tu peux t’adosser à un mur
  • si tu n’es pas à l’aise en tailleur tu peux te mettre plutôt à genoux

Si ces thèmes t’intriguent et que tu veux aller plus loin viens essayer un cours. Tu peux t’inscrire à mes cours de Yoga ici.

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top