Chut … on joue au roi du silence!

Qui n’a jamais joué au roi du silence quand il·elle était enfant? Mais si, tu sais, ce jeu auquel les adultes de ton entourage te faisaient jouer pour qu’enfin tu te taises….

Eh bien il existe la version retraite pour les grands et ça fait un bien fou!

Je me suis récemment offert le luxe de cette déconnexion digitale et de cette reconnexion avec la nature et le silence. 

Et j’ai envie de t’en parler.

J’ai toujours aimé le silence.

Mais au juste c’est quoi pour moi le silence?

Pour moi la plus belle expression du silence c’est quand tu te réveilles le matin du nouvel-an dans un chalet à la montagne, que tout est blanc et que tous les bruits sont étouffés par la neige. C’est une sensation de douceur et de bien-être inégalés. Tu profites de cet instant suspendu en regardant par la fenêtre tout en étant au coin du feu, en pyjama, emmitouflée dans un plaid, en attendant que tes amis se réveillent pour un petit dej’ tous ensemble. Tout en te sentant exactement à ta place.

Voilà c’est exactement ça que j’aurai aimé répondre le premier jour! Quand je me suis retrouvée yeux dans les yeux face à un jeune homme que je ne connaissais pas, qui avait un regard incroyablement profond et à qui je devais spontanément répondre. Je ne sais même plus ce que j’ai répondu mais probablement quelque chose de beaucoup moins élaboré! Mais c’est okay, c’est pas grave. 

Je m’attendais à entrer en silence en arrivant sur le lieu de la retraite. 

Mais à mon grand désarroi, nous avons été invités à interagir les uns·es avec les autres avant d’entamer notre voyage introspectif. Evidemment en conscience et avec parcimonie mais quand même une cinquantaine de nouvelles personnes d’un coup, ça fait beaucoup…

Heureusement le silence est vite venu et j’ai appris à découvrir les gens au delà des mots. Simplement en les observant et en appréciant ce qu’ils dégageaient. 

Et qu’est ce que ça fait du bien! 

Simplement ETRE avec d’autres êtres humains et ne pas ressentir la pression et l’obligation sociale d’interagir avec la parole. C’est tellement reposant et ça m’a réconcilié avec les gens.

Guidés par une équipe digne de Kung Fu Panda, Jeanne (Maitre tigresse), Jonathan (Po) et Mikael (Maitre Shifu) nous ont fait rire, pleurer, nous questionner, méditer et nous rappeler que la vie est un jeu. Qu’on peut être spirituel sans se prendre (trop) au sérieux. Qu’on peut faire le cochon en riant, qu’on a tous·tes des émotions qui nous traversent, que c’est okay et que c’est pas grave. Qu’on a tous·tes une mission de vie et qu’on a le droit de rêver et de croire à un monde dans lequel les consciences s’élèvent.

Silence expérience c’est à la fois le silence et l’expérience.

Et je ne t’ai pas tout dit, c’était une retraite Silence x Les Antisèches du bonheur. 

Deux éléments en parfaite synergie! D’ailleurs si tu veux lire pourquoi je recommande ce livre, c’est par ici.

Le silence pour écouter les enseignements et l’expérience pour nous permettre de faire de la place et d’intégrer tout ça.

Mais du coup c’est quoi les règles du jeu de ce roi du silence géant?

Eh bien tu prends des gens, tu les rassembles dans un cocon, tu mets leur téléphone en lieu sûr et tu leur demandes simplement d’arrêter de parler pour juste écouter et observer. 

Ecouter et observer ce qui se passe en eux et autour d’eux.

Utiliser leur cinq sens pour prendre conscience de leur environnement et pour se connecter avec la nature. Les plantes, la forêt, les animaux.  

Tu leur parles d’Amour. D’Amour de soi, d’Amour des autres. Tu leur parles du pouvoir des mots, de magie noire et de magie blanche. Tu les accompagnes et tu les guides à travers différentes pratiques qu’ils vont pouvoir intégrer à leur quotidien ou éviter de reproduire seuls pour certains. Tu rajoutes de la gratitude, de la bienveillance et encore de l’amour et le tour est joué! 

Tout est organisé pour qu’on puisse profiter du lieu et du voyage introspectif sans aucune charge mentale. Les activités sont annoncées grâce à des cymbales, tout comme le réveil et les repas. 

Mama Jeanne veille au grain pour que l’expérience soir la plus douce possible. Je me suis sentie choyée pendant ces quelques jours. Apaisée par cette bulle de douceur, d’amour et de bienveillance.

J’en ai profité pour me prendre pour Pocahontas en quête de ma grand mère feuillage intérieure (yes mon wiser-self) et j’ai passé la semaine pieds nus. Oui, Oui, même dans la forêt. Surtout dans la foret d’ailleurs! Et non marcher pieds nus dans la forêt ça ne fait pas mal, c’est en fait très doux. Les chemins de graviers par contre c’est un peu plus compliqué, mais ça oblige à ralentir et à marcher en conscience. C’est un bon exercice et ça m’a rappelé mes années en Inde.

Se connecter à la nature, se déconnecter du quotidien.

Sentir le sol sous ses pieds nus.

Se charger de l’énergie terrestre. 

Echanger avec les arbres, leur parler intérieurement, partager leur énergie.

S’asseoir auprès d’une arbre et observer la mousse, les êtres vivants, les jeunes pousses, le scarabée qui avance, se retourne, se relève, avance à nouveau, retombe, recommence encore et encore jusqu’à ce qu’il disparaisse sous des feuilles.

Simplement regarder vers le ciel, laisser le soleil réchauffer la peau et le coeur.

Apprécier les goutes de pluie qui tombent sur le visage.

S’émerveiller d’un arc en ciel.

Regarder un lever en Lune en silence sur un plaid en compagnie de deux humaines hors du commun et d’un bon thé. 

Connecter avec un·e inconnu·e à travers un regard ou un eye gazing méditation.

Sourire sans raison.

Passer des heures à caresser un chat en silence.

Faire de chaque chose une méditation et transformer les moments insignifiants en moments magiques.

Voir de la magie en chaque chose, en chaque être.

Se connecter à son intuition et apprendre à l’écouter.

Bouger en conscience et utiliser le mouvement comme une méditation ou simplement danser pour se libérer. 

Se sentir à sa place.

Etre ici et maintenant.

Merci – Merci – Merci – Merci – Merci

Je le laisse en musique avec cette chanson qui résonne beaucoup chez moi: 


Liens utiles:


Si tu as déjà vécu une expérience similaire ou que ça résonne simplement chez toi, tu peux partager en commentaire.

Tu n’es pas seul·e à être différent·e.

Chacun·e est unique et extraordinaire à sa manière.

Avec Amour, Lumière et Gratitude.

Julie

One thought on “Chut … on joue au roi du silence!

  1. Bel article et beau témoignage qui me rappelle ma propre expérience de ce magnifique séjour.

    Je ne pourrais pas ne plus voir les personnages de Kung Fu Panda en regardant Jeanne, Jo et Mika maintenant. XD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top