Plovdiv – Пловдив

Plovdiv est la ville coup de coeur de mon séjour en Bulgarie. Dès notre arrivée je m’y suis sentie bien. La ville est agréable, à taille humaine, animée, les façades rénovées sont splendides et les différentes collines qui la composent lui confèrent un caractère particulier. C’est une ville idéale pour une escapade européenne sur un week-end. Une ville dans laquelle il semble faire bon vivre.

Occupée depuis le néologique, Plovdiv est actuellement la deuxième plus grande ville du pays. Elle s’articule autour de 7 collines: les trois collines, la colline de la jeunesse, la colline des libérateurs et la colline de Danov. Si vous suivez toujours cela fait 6 collines, la 7eme (Markovo tepe) aurait été utilisée pour réaliser les pavées de la ville et serait donc disséminée à travers celle-ci.

Nous avons passé deux jours sous le soleil et c’était parfait pour déambuler dans les ruelles pavées de la vieille ville, les artères animées de la ville basse et les ruelles sinueuses du « piège ». 

Pour découvrir la ville de manière globale nous avons profité de la visite guidée gratuite de la ville avec Pavel et le Free Plovdiv Tour .

Au programme un aperçu complet de la ville, du stade romain en passant entre autre par la mosquée, la statue de Milyo le fou, la maison Balabanov et le musée ethnographique le tout dans une ambiance “aylyak”. Ce mot spécifique de Plovdiv caractérisant le mode de vie « relax » de la ville et ses habitants. 

Dans les jardins du Tsar Simeon nous sommes tombés nez à nez avec une statue de Momotaro… totalement improbable!

Momotaro est une légende très connue au Japon. C’est l’histoire d’un petit garçon qui nait d’une pêche géante (momo – もも) et qui à l’adolescence part combattre les démons  accompagné de ses amis chien, singe et faisan rencontrés en chemin.

J’ai pu étudier ce conte cette année en cours de japonais et je me suis évidemment empressée de partager cette photo avec mes collègues de cours! 

D’après les inscriptions cette statue serait un cadeau de la ville d’Okayama à la ville de Plovdiv pour l’anniversaire de leur jumelage. 

Musée ethnographique

Pour notre logement nous nous sommes fait plaisir et avons choisi l’hôtel at Renaissance Square et n’avons absolument pas été déçus!

La bâtisse datant du 19ième siècle a été entièrement rénovée et les chambres sont impeccables avec de jolies peintures sur les murs. Chaque chambre a une couleur et nous avons pu profiter de la chambre rose ❣ et de ses deux lits simples.

L’hôtel propose quelques places de parc, ce qui était l’un de nos critères indispensables et qui est fort utile dans le quartier! Il est accessible très facilement depuis l’autoroute, il faut juste éviter de rater l’entrée de la placette sur laquelle il est situé pour s’abstenir de se lancer dans un demi-tour dans une ruelle étroite à double sens…. (je vous rassure c’était maitrisé et tout s’est bien passé mais Romain n’aurait pas parié sur mes talents!).

Le personnel est serviable et aux petits soins, on nous a recommandé différents restaurants (pour la plupart également listé dans le Routard – ma bible de voyage) et de nombreuses activités culturelles. Plovdiv étant capitale européenne de la Culture 2019, toutes sortes d’évènements ont lieu à travers la ville. 

L’hôtel dispose également d’un restaurant dans lequel est servi le petit déjeuner. Ce qui nous a permis de profiter de vrais petits déjeuners bulgares. 

Nous avions laissé les visites des différentes maisons de la vielle ville pour le dimanche matin mais avons été déçus car la majorité étaient fermées et privatisées pour des mariages. Nous avons donc flâné dans les rues et admiré les maisons depuis l’extérieur. 

Et avons quand même pu en visiter une – Klianti House – entièrement rénovée grâce à un mécène japonais et pour laquelle (à notre grande surprise!) la guide nous a fait une introduction complète dans un excellent français! 

Un autre monument à ne pas manquer est bien évidemment l’amphithéâtre romain, datant de la fin du 1ier siècle. A flanc de colline, il fut découvert un peu par hasard dans les années 70. Il a depuis été complètement sorti de terre, partiellement reconstruit dans les années 80 et permet aujourd’hui d’accueillir environ 3000 spectateurs. Il est régulièrement utilisé pour des concerts et des festivals (quand la saison le permet) et nous avons notamment pu entendre quelques notes de Nigel Kennedy lors de notre arrivée le premier soir.

Son envergure et sa conservation sont impressionnantes et depuis les gradins, la ville basse fait office de décors.

Un autre joyaux de la ville est la magnifique mosaïque qui se situe dans le passage souterrain (authentique voie romaine!) du centre culturel Trakart-Eirene.

La mosaïque appartient à une ancienne demeure romaine – Irène – datant du 3-4ième siècle. Les détails sont impressionnants et l’état de conservation impeccable. La demeure est in situ, ce qui signifie que les ruines n’ont pas bougé et que c’est le musé qui a été construit autour.  Un petit livret explicatif est fourni à l’accueil afin de pouvoir visualiser un peu mieux les différentes pièces. On note un système de tout à l’égout ingénieux pour l’époque. 

La galerie offre également une collection de verreries antiques. 

Le quartier de Kapana (le piège) regorge quant à lui de petites boutiques, cafés et restaurants.

Jadis quartier des artisans, il fut nationalisé pendant la période communiste et c’est aujourd’hui le quartier à la mode. De nombreux tags et fresques viennent orner les murs des façades parfois défraîchies et des ruelles sinueuses. Le Free Plovdiv tour lui consacre d’ailleurs une visite spécifique.

En fin d’après-midi il est agréable de se reposer à l’ombre de la mosquée avec un café turc et un petit verre d’eau de rose. Soyez à l’affut si vous souhaitez vous asseoir car les places sont chères! Le café de la mosquée Djumaia propose également des pâtisseries et des douceurs orientales. La carte est en bulgare, mais on peut copier sur ses voisins ou se laisser aller à la surprise gustative.

Pour finir la journée en beauté, Nebet Tépé est le spot idéal pour le coucher de soleil. Il offre un point de vue à 360° sur la vielle ville, la ville basse ainsi que sur les autres collines de la ville.

2 commentaires

  • Doretha Mcclees

    I definitely wanted to develop a brief word to be able to say thanks to you for some of the awesome guides you are placing on this site. My time intensive internet look up has now been recognized with professional information to share with my classmates and friends. I ‘d say that we readers actually are very blessed to live in a fine network with very many marvellous professionals with insightful suggestions. I feel quite blessed to have encountered your weblog and look forward to plenty of more thrilling times reading here. Thanks a lot once more for a lot of things.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *