Koprivchtitsa – Копривщица

La première étape de notre escapade bulgare nous a menés à Koprivchtitsa. A un peu plus de 1000 mètres d’altitude et environ 110  kilomètres de Sofia, une porte nous accueille dans ce village où il nous semble que le temps s’est arrêté.

Les paysages pour atteindre ce village sont absolument splendides, bucoliques et très boisés. Les routes sont plutôt en bon état, ce qui rend la conduite agréable.

Riche d’histoire, ce village rural est particulièrement intéressant pour une première découverte de l’histoire de la Bulgarie. C’est en effet le berceau de la révolution contre les turcs qui commença en 1876 et qui mènera, grâce à l’aide des russes, à l’indépendance de la Bulgarie en 1878.

Maison Nentcho Oslekov

Les riches maisons de la renaissance bulgare (XIXème siècle) ont été particulièrement bien conservées et il est possible de les visiter (attention aux jours d’ouverture!). Ces maisons ont appartenues à de riches marchands, écrivains, poètes et révolutionnaires et la plupart ont été transformées en musées et en guesthouse. Malheureusement encore peut d’informations sont disponibles en d’autres langues que le Bulgare ce qui rend la compréhension un peu plus complexe pour les personnes qui ne maitrisent pas cette langue.

Typiquement bulgare, ce village est à la croisée des chemins entre l’orient et l’occident. Encore loin du tourisme de masse on y ressent un calme certain et une affluence limitée.

Rivière Topolka

La rivière Topolka traverse la ville et agrémentée de ses maisons de pierre et de bois lui confère un côté presque asiatique.

Pont Kaloutchev

Au coeur de la ville le pont Kaloutchev se dresse, modeste certes, mais tout en pierre et fort de son histoire. Le ruisseau au dessus duquel il a été construit est à sec et le pont se fond dans cet environnement pittoresque.  

La plaque commémorative nous rappelle que c’est à cet endroit que le premier coup de feu des révolutionnaire fut tiré contre les Turcs.

Kavarma et parlenka

Pour notre premier repas nous avons opté pour un kavarma, plat traditionnel cuit dans un pot en terre cuite, au restaurant Chouchoura. Ragout à base de poulet et de légumes (champignons, poivrons, tomates, oignons), le kavarma est un plat à la fois goûtu et consistant. Accompagné de parlenka (sorte de pain pitta ici enduit d’ail et de de beurre) c’est un délice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *