Shimane – 島根県

Matsue – 松江

Situé sur la côte nord-est de l’île de Honshu, le long de la mer du Japon, Matsue est la capitale de la préfecture de Shimane.

Cet endroit est l’un des coups de coeurs de mon voyage d’avril 2018. A l’écart de l’agitation touristique, éloigné des sentis battus mais néanmoins très accessible grâce au réseau ferroviaire, ce lieu paisible permet de s’imprégner de la vie de la campagne japonaise.

Matsue est particulièrement connue pour son château dont le donjon est l’un des douze derniers donjons authentiques du Japon.

Matsue-Jo

Construit en 1611 par Hori Yoshiharu, le château est resté en place depuis sa construction. Différents seigneurs s’y sont succédés jusqu’au clan Matsudaira. Le château est classé “trésor national” et vous trouverez à l’intérieur un petit musée. Les éléments lui permettant d’être considéré comme trésor national sont quant à eux exposés au musée d’histoire de la ville.

Comme dans la majorité des monuments japonais il faut se déchausser pour effectuer la visite (des petits casiers sont prévus à l’entrée pour y déposer vos chaussures). La vue depuis le haut y est dégagée et permet un joli panorama sur le parc du château (avec les cerisiers en fleurs si vous venez au printemps 🌸), les douves et la région.

La plupart des attractions de la ville se situent autour du château et il est possible de faire une mini croisière sur les canaux de la ville avec Horikawa.

Evidemment j’ai tenté l’expérience! Il y avait peu de touristes ce jour-là et aucun européen… On m’a demandé si je comprenais le japonais j’ai dit un peu (il faut bien que mes cours de japonais servent à quelque chose!). Après avoir enlevé mes chaussures, j’ai donc embarqué pour une visite en japonais sur les canaux de la ville!

La balade dure environ 50 minutes paisiblement autour du château et dans les canaux adjacents. Le toit du bateau se baisse pour que le bateau puisse passer sous les ponts les plus bas au plus grand plaisir des participants!

En toute honnêteté je n’ai pas compris grand chose à l’histoire de la ville mais quand le guide a dit qu’il y avait des tortues qui prenait le soleil sur notre gauche, j’ai compris et je me suis empressée de les photographier!

Tortue – 亀 – “kame” / Gauche – 左 – “hidari”

Pour compléter le tour en bateau je me suis orientée vers le musée d’histoire de la ville. Il permet d’avoir une meilleure compréhension de l’activité économique de la région et de l’histoire des clans. La partie concernant les wagashi (pâtisseries japonaises) est un vrai plaisir pour les yeux!

Taiko à l’entrée du musée

J’aurai aimé finir ma visite de la ville par la maison du samouraï Buke Yashiki mais malheureusement elle était fermée pour restauration.


Daikon-Jima – 大根島

Durant cette escapade sur la côte ouest, j’ai choisi de séjourner dans un Airbnb 海辺のcafe HOME face au lac Nakaumi (中海 – la mer du milieu) sur l’île de Daikon Jima (大根島 – l’île du radis).

Ce logement n’avait rien de luxueux mais la vue sur l’étendue d’eau à travers les baies vitrées du salon et de la salle de bain était simplement splendide. Se coucher, se réveiller, lire, méditer, déjeuner au calme face à l’eau m’ont permis de vivre ces deux jours en toute sérénité.

Un pont relie l’île au continent et les bus desservent ce lieu directement depuis Matsue. Il faut compter une trentaine de minutes environ.

Cette petite île est célèbre pour ses plantations de ginseng et la culture des pivoines depuis la période Edo (1603-1868).

L’exploration se fait facilement et tranquillement à vélo, notamment grâce au vélo et à la carte mis à disposition par mon hôte Hiroshi.

Daikon-Jima face

Au coeur de cette île volcanique, vous pourrez visiter le jardin de Yuushien . Ce magnifique jardin japonais est spécialisé dans la culture des pivoines et regorge de superbes spécimens.

Je n’avais malheureusement pas prévu suffisamment de temps pour profiter pleinement de la visite du jardin mais si vous en avez l’occasion prenez le temps de déambuler dans les allées, de méditer et de vous imprégner de l’atmosphère du lieu. En plus d’êre apaisant, ce lieu est peu fréquenté et vous permettra du de se sentir (presque) seul.e au monde, face à la nature.

Whether it is frosted with newly fallen snow, or bathed in the romantic glow of moonlight, or in the blooming flowers, you will marvel at its beauty.

Yuushien Garden

Et évidemment si vous venez au printemps, vous pourrez profiter des nombreux cerisiers en fleurs, le parc Otsukayama en regorge.

Pour se restaurer sur cette île je vous recommande fortement Matsumura-ya qui fait des ramen (plat typique de nouilles). Situés à quelques minutes à pieds de l’arrêt de bus emmenant à l’île, les propriétaires sont charmants et l’accueil est très sympatique. Ils ne parlent pas l’anglais mais nous avons pu nous comprendre grâce mes rudiments de japonais, quelques gestes et des images. J’ai très bien mangé (des ramen à la tomate) et en fin de repas le propriétaire est parti dans sa réserve et est revenu avec une boite contenant une maquette à monter de l’avion de Nausicaä (le dessin animé d’Hayao Miyazaki). Comme nous avions discuté animé pendant la soirée, il a pensé que ça me ferait plaisir et a décidé de m’en faire cadeau! J’ai été très touchée et la boite est à ce jour toujours fièrement exposée dans ma bibliothèque.

Et pour finir la journée en beauté, inspirez, expirez et profitez des superbes couchers de soleil de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.